L’huile d’olive décortiquée

Peut-être avez-vous la même joie que moi chaque fois que vous découvrez une nouvelle huile, une nouvelle saveur de ces petits fruits qui se déclinent dans toutes les teintes de vert jusqu’au noir.
 
Depuis quelques années je passe beaucoup de temps en Andalousie et je me régale!
Moult petits producteurs bio, et donc moult saveurs d’huile que je déguste à la méditerranéenne càd au petit déjeuner, une bonne tranche de pain (pour ma part de préférence au levain), avec du fromage de brebis au lait cru et un filet d’huile d’olive, mmmhhhh…
 
Alors l’huile d’olive? Un peu d’histoire d’abord.
Sa culture est mentionnée depuis 3000 ans avant JC, et ce essentiellement sur le pourtour de la Mer Méditerranée. Cette région et l’huile d’olive sont intimement liés. Elle servait déjà à l’époque à l’alimentation, de médicament, dans la composition des savons, elle alimentait les lampes à huile, elle chaufaitr les muscles, et nourrissait les cheveux. Nombre de ces utilisations sont encore appliquées de nos jours, pour ne pas dire toutes!
 
Excellente pour la santé, elle contient de bons acides gras mono insaturés, essentiellement omega 9 et omega 6, et de la vitamine E un puissant anti-oxydant entre autre.
Essentiellement anti-inflammatoire, protectrice du système cardiovasculaire.
 
Il faut 4 kg d’olives environ pour 1L d’huile, huile extraite de la chair et non du noyau.
Choisir de préférence une huile d’olive vierge extra, ou première pression à froid (techniquement cela signifie 27° max) c’est identique avec une appellation comme AOP, DO, AOC, DOP, DOC.
En effet cette appellation garantit que toutes les étapes de la production se déroulent dans la même région. On évite de cette façon des mélanges d’huile de différents pays, des huiles extraites chimiquement, etc…
Si vous avez la date de récolte indiquée sur la bouteille (en verre foncé de préférence car l’huile s’oxyde à la lumière et chaleur!), c’est encore mieux car il est recommandé de consommer l’huile dans les 2 ans de sa récolte.
Une indication du genre “origine européenne” ou origine d’un des pays méditerranéens, c’est trop vague !
 
Il existe des goûteurs d’huile comme des goûteurs de vin, car comme pour le vin, l’huile et son goût, sa richesse seront liés au terroir, à la façon dont l’olivier a été cultivé, la météo, etc…
Il existe trois types d’huile:
– l’huile fruité vert – la plus courante
Il s’agit d’une huile extraite d’olives de début de saison, triturées dans les 24h suivant la cueillette, au goût herbacé, un peu amer, et picote au fond de la gorge
Elle s’accommode bien avec une salade, du fromage de chèvre, des aliments à peine cuits
– l’huile fruité noir – la plus bizarre
Il s’agit d’une huile extraite d’olives bien mûres, fermentées quelques jours
Son goût n’est pas amer, plutôt goût cacao, truffe, artichaut
Elle s’accommode bien avec les plats mijotés, confits, ratatouilles, champignons, purées
– l’huile fruité mur – la plus subtile
Il s’agit d’une huile extraite d’olives très mûres, triturées juste après la cueillette arôme fleurs, pomme, fruits rouges et amande
Elle s’accommode avec les poissons, les pâtes, les volailles, les pois chiches, le potiron, le risotto
 
L’olive symbole de longévité, de paix, on dit l’olivier éternel et … symbole de fidélité car le lit d’ Ulysse et de Pénélope était fait de bois d’olivier et tout le monde sait que Pénélope fut d’une fidélité exemplaire jusqu’au retour d’Ulysse 😉
 
Egalement symbole de victoire, une couronne de feuilles d’olivier et une jarre d’huile d’olives était offerte aux vainqueurs des jeux d’Athènes 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*