Migraine, mi-graine…

Je ne vais pas vous parler de ce qu’est la migraine ni de ses symptômes, vous trouverez tout cela sur internet.

Non je vais vous raconter ma vie avec la migraine et comment je m’en suis débarrassée.

J’ai souffert de migraines durant 25 ans.
J’ai pris un nombre incalculable de médicaments antidouleurs, anti-inflammatoires, parfois en les mélangeant car la douleur était trop forte, avec des dosages de plus en plus élevés, des molécules de plus en plus fortes.

Jusqu’au jour où j’ai dit stop, je ne veux plus de cela et j’ai cherché comment m’en débarrasser. Tous les médecins me racontaient toujours la même chose : c’est lié au cycle menstruel, ou à l’alimentation.
Sans jamais penser à aller voir à la source càd le foie et donc les intestins. Car soigner le foie signifie soigner les intestins d’abord.

A l’époque où j’ai découvert l’impact que pouvait avoir intestins et foie en dysfonctionnement, je me formais et découvrais un outil extraordinaire, le Référentiel de Naissance de Georges Colleuil, outil du monde des symboles, monde que j’affectionne tout particulièrement et qui fait désormais partie de ma pratique thérapeutique et artistique.

La combinaison du soin du corps grâce à la Nutrithérapie et du soin de l’esprit grâce au Référentiel de Naissance a permis l’éradication pure et simple des migraines !

Oui vous lisez bien, je n’ai plus jamais eu de crises de migraines depuis 5 ans alors que j’en avais jusqu’à 4 par mois.

Il m’aura fallu deux ans pour rétablir ma santé intestinale et ensuite nettoyer, soigner, drainer, soutenir mon foie qui avait tellement souffert avec toutes ces molécules chimiques ingérées durant 25 ans.

La Nutrithérapie m’a permis de soigner naturellement les migraines et le Référentiel de Naissance m’a permis de comprendre le pourquoi et l’origine de ces migraines. Depuis je me suis formée à d’autres thérapies qui appartiennent au monde symbolique, et de concert avec la Nutrithérapie j’aide les personnes, qui viennent me consulter, à retrouver le bien-être perdu.

Vous l’aurez vu dans le titre, j’ai écrit migraine en deux mots, car très souvent, une lecture différente des mots, des maux, nous donne un indice du problème qui se cache derrière.

Migraine, mi-graine, ou comment retrouver mon unité ?

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*
*